News du 30 Juin 2009

Le vent de l’opportunité

Président Gordon B. Hinckley a été invité en 1996 par le journaliste Mike Wallace pour une interview dans l’émission ’60 minutes’ de la chaîne CBS, un programme d’informations national.
‘Je me suis rendu compte que si je devais y aller, des critiques et des détracteurs de l’église seraient invités à participer à cette émission.’ Président Hinkley disait durant la conférence générale d’avril 1996 : « Je savais qu’on ne pouvait pas s’attendre à ce que le programme soit en notre faveur.

D’un autre côté, je ressentais que c’était l’opportunité de montrer des aspects positifs de notre culture et message à des millions de gens. J’en ai conclu qu’il était préférable d’affronter ce dur vent de l’opportunité que de m’assoir et ne rien faire. »
Ce jour-là, avant l’enregistrement de l’émission, Président Hinckley ressentait la même appréhension que nous ressentons souvent lorsque nous devons parler de l’église. Bien qu’il lui arrivait de s’adresser à des millions de personnes, c’était un défi que de parler à un ami ou un voisin de notre foi.

Mais nous devons suivre l’exemple de Président Hinckley et élever nos voix.
« Nous ne pouvons pas savoir tout le bien que nous faisons tant que nous n’avons pas fait d’efforts. »disait Président Thomas S. Monson pendant la réunion générale des jeunes filles le 29 mars 1997. « Nos témoignages peuvent pénétrer les autres au plus profond et leur apporter les bénédictions prévalant ce monde troublé et les guider jusqu’à l’exaltation. »
Elder L. Tom Perry du collège des douze apôtres a dit durant la conférence des femmes à BYU le 1er mai que les membres de l’église peuvent être certains d’avoir la force du Seigneur ‘pour brandir notre bannière au monde.’

Malheureusement, il continue disant que ‘par manque de vouloir présenter notre véritable image’, le monde a développé une image moins positive de l’église et de ses membres.
Elder Perry disait que l’église s’est intéressée à son image pour mieux comprendre son approche dans le travail missionnaire. Pour se faire, dit-il, l’église employa des professionnels pour les ‘aider à définir notre véritable image projetée au monde. »

Cette entreprise découvrit que 51 % de la population américaine connaissait très peu ou pas du tout les pratiques et croyances des membres de l’église. De plus, 47 % n’ont pas une vue favorable des saints de l’église et 31 % croient que les Mormons ne sont pas chrétiens. Et bien que 84 % des Américains ont vu des annonces de l’église, ont reçu de la littérature de l’église et/ou les missionnaires les ont approchés, moins de 30 % d’entre eux peuvent identifier la principale revendication de l’église : que nous suivons Jésus-Christ et que nous sommes l’église chrétienne originelle rétablie.

« Ces statistiques montrent clairement que nous avons communiqué de façon imparfaite qui nous étions et ce que nous croyons. » a dit Elder Perry. Pour changer cette image, Elder Perry suggérait que les membres suivent l’exemple de Président Hinckley dans son essence et parlent, même si c’est difficile. « La vision de l’église d’une personne résulte d’expériences personnelles en relation directe ou indirecte à l’organisation de l’église. » a dit Elder Perry. Il demanda aux membres de faire certaines choses : écouter, connaître la doctrine, vivre les principes, être des citoyens exemplaires, de bons voisins, ouvrir leurs bouches, étendre leurs invitations et utiliser la technologie.

Dans plusieurs cas, les efforts des membres ont des résultats. Par exemple, les vidéos sur la chaîne YouTube des nouveaux messages mormons de l’église ont été visionné plus de 2 millions de fois. Les membres partagent ces courtes et inspirantes vidéos avec leurs amis et la famille sur les blogs, sites webs et facebook.
Et une vidéo basée sur le message de Pâques d’Elder Jeffrey R. Holland de collège des douze apôtres d’avril cette année est devenue la vidéo la plus populaire partagée et discutée sur internet avec plus de 350 000 visionnages.

En 2008, Elder M. Russell Ballard du collège des douze disait que les membres de l’église avaient ‘la grande opportunité d’être une force puissante pour le bien de l’église t du monde. » (Partagez l’évangile en utilisant internet, Ensign, Juillet 2008, pg. 58-63)

Le défi est, dit-il, qu’il y a trop de personnes participant à des conversations à propos de l’église pour que le personnel de l’église puissent y répondre individuellement. « De temps en temps, les gens veulent tout simplement savoir ce qu’est l’église. Et d’autres cherchent des réponses qui proviennent directement d’un membre de l’église. Ils apprécient les conversations un à un. » Elder Ballard demanda aux membres de l’église de se joindre à ses conversations pour partager l’évangile et expliquer en des termes simples et claires le message de la restauration.

« Ceci, bien sûr, signifie qu’il faut connaître les principes de base de l’évangile. C’est essentiel d’être capable d’être un témoin clair et correct des vérités de l’évangile. C’est également important que vous compreniez ainsi que les gens pour qui vous témoigniez comprennent que vous ne parlez pas de l’église en tant que tout. Vous n’êtes qu’un membre mais vous témoigniez des vérités que vous êtes amenés à connaître.

Elder Ballard nous avertit « Il n’est pas nécessaire d’argumenter et de s’affronter avec les autres concernant nos croyances. Il n’est pas nécessaire de devenir défensif ou belligérant. Notre position est solide ; l’église est vraie. Nous avons juste besoin d’avoir une conversation entre amis, dans le même espace et de toujours être guidé par les murmures de l’Esprit, se souvenant constamment du Sacrifice expiatoire du Seigneur Jésus-Christ qui nous rappelle à quel point les enfants de notre Père céleste sont précieux. »

En 1996, lorsque Président Hinckley s’est joint à la conversation avec Mike Wallace, les choses se sont passées mieux qu’il ne l’avait imaginé. Plusieurs mois plus tard, il commenta : « Tout ce que je peux dire est que nous avons été béni. Je ne sais pas combien de personnes l’ont vu. J’ai entendu dire qu’il y avait plus de 40 millions de téléspectateurs… Ceci fit un bien illimité. Nous avons quelques lettres ; il en résulta des baptêmes et ce fut une bonne chose pour l’église. »
Président Monson dit de façon différente : « Vous avez un témoignage, partagez-le. Vous connaissez la vérité, vivez-la. » (Adressé à la rentrée de BYU, 15 août 1996)
En bref, lorsqu’il s’agit de parler de nos croyances, il est préférable pour les membres de l’église « d’affronter ce dur vent de l’opportunité que de (m’) assoir et ne rien faire. »
(Publié par LDS Church News – Traduit par Déborah)



------------------------------------------------------------------------------

Les membres sont de bons citoyens en Albanie

Elder D. Todd Christofferson a inclus dans le tour de six pays une visite avec le Président Bamir Topi en Albanie.
Elder Christofferson et sa femme, Catherine, Elder Johann Wondra, des Soixante-dix et sa femme, Ursula et Président J. Martin Neil et sa femme Elisabeth de la Mission d'Albanie à Tirana et des missionnaires seniors Peter et de Ruth Lynne Snow ont suivi l'ouverture d'une école créée pour instruire la minorité ethnique Roumaine à Tirana.

L'école est conçue pour apprendre la langue albanaise aux enfants locaux Roumain. Une fois qu'ils apprennent l'Albanais, ils seront capables de suivre des écoles albanaises publiques et intégreront plus tard la société albanaise. L'école loge 50 étudiants. L'Église a fourni à l'école des bureaux, des chaises, des tapis, des rideaux, des jouets, des médicaments, un réfrigérateur et un fourneau. D'autres dignitaires locaux présents à l'ouverture étaient des membres de la communauté Roumaine qui profiteront aussi de l'école.

D'autres dignitaires albanais et Elder Christofferson se sont se sont réunis avec Krenar Loloci, un de ceux qui ont rédigés les originaux de la constitution albanaise; Rasim Hasanaj, président du Comité albanais de Cultes; Halil Lalaj, ancien député; et Michel Gray, surveillant des Affaires Religieuses pour l'ambassade des Etats-Unis en Albanie.

L'Albanie est la nation la plus pauvre de l'Europe et se remet de 40 ans de communisme. L'Église n'est pas reconnue comme une religion officielle, mais la législation considère qu'elle peut accorder la permission de se faire inscrire comme une église. Il y a 11 branches en Albanie et salles de conférences à Durres et Elbasan.
En Macédoine, où l'Église n'avait pas le statut officiel, Elder Christofferson à rencontré dans la maison de Sam et Andrea Juncker dans la ville de Skopje. Ils avaient invité un certain nombre d'amis et une poignée d'autres membres qui vivent dans le secteur général. Parmi eux étaient présent Nico et Valentina Zdravkova et leurs deux fils, les seuls membres connus de citoyens macédoniens. Dans ces petites réunions, intimes, ils ont parlé de croyances de base pour l'avantage d'entre ceux qui n'étaient pas des membres et ont essayé de consacrer et de renforcer les membres dans leur foi afin qu'ils gardent vivants la flamme de l'évangile dans ces avant-postes.
(Publié par LDS Church News – Traduit par Eliane)




---------------------------------------------------------------------------------

Pensée du jour

Nul n’était avec lui

« Avec toute la conviction de mon âme, je témoigne qu’il a fait ce qui était agréable à son Père à la perfection et que le Père parfait n’a pas abandonné son Fils à ce moment-là. Je crois en effet que pendant tout le ministère mortel du Christ, le Père n’a jamais été aussi proche de son Fils que dans ces derniers instants de souffrance et d’agonie.


Néanmoins, pour que le sacrifice suprême de son Fils soit aussi complet qu’il a été solitaire et volontaire, il était nécessaire que le Père retire à Jésus le réconfort de son Esprit et le soutien de sa présence pendant un court instant. Il fallait, et c’était en effet essentiel pour le sens de l’Expiation, que ce Fils parfait qui n’avait jamais rien dit de mal, ni rien fait de mal, ni touché à une chose impure, sache ce que les êtres humains, c’est-à-dire chacun d’entre nous, ressentiraient quand ils commettraient de tels péchés.
Pour que son Expiation soit infinie et éternelle, il devait ressentir la mort non seulement physique mais aussi spirituelle, sentir l’Esprit de Dieu se retirer, et se sentir totalement, misérablement et désespérément seul. Mais Jésus a tenu bon. Il a persévéré. »


Jeffrey R. Holland du Collège des douze apôtres

News du 29 Juin 2009

Idées de soirées familiales…

Vous aimez la soirée familiale ?....vous aimez partager vos bonnes idées ? Ecrivez-nous et partagez ce que vous faites avec votre famille ou seul…Vos idées peuvent être une bénédiction pour d’autres membres. Envoyez-nous un email, et nous publierons vos idées.
A très bientôt et maintenant c’est à vous….



----------------------------------------------------------------------------------
Aller de l’avant aux iles caraïbes

Le début du travail missionnaire aux îles Turks et Caicos, a conduit à la création de la première branche.
Presque six mois après que l'Eglise eût envoyé les premiers missionnaires pour travailler aux îles Turks et Caicos, une branche a été créée sur l'île de Provedenciales le 24 mai 2009.
C'est en décembre 2008 que l'Eglise a permis d'envoyer les premiers missionnaires aux Iles Turks et Caicos. La région, composée de six îles, est située le long de la partie la plus méridionale de la chaîne des Iles Bahamas, juste au Nord de Haïti. Avec, approximativement, 25000 habitants, Provedenciales, est l'île la plus peuplée. Provedenciales, une des plus belles îles des Caraïbes, compte de nombreux hôtels de villégiature le long de ses côtes. Beaucoup de gens immigrent de divers endroits pour bénéficier d'emplois dans les chantiers de construction en cours.

Les missionnaires séniors, Robert et Rosemay Pack, ont débarqué sur l'île de 16 décembre 2008. A l'époque, lorsqu'Elder et Soeur Pack ont commencé le porte-à-porte, il y avait un petit groupe de 17 membres vivant sur l'île. Les missionnaires ont été présentés à un homme qui connaissait un des membres de l'Eglise. Ce membre, Lemorine Frisner, immigrant haïtien, ignorait que l'Eglise était organisée sur l'île et fut transporté de joie en apprenant que le travail missionnaire y avait débuté. Il dit à Elder et Soeur Pack qu'il voulait les présenter à tous ses amis, car il leur avait parlé de l'Eglise. En quelques semaines, un parc de plusieurs douzaines d'investigateurs à enseigner fut constitué. Les réunions de Ste-Cène gagnèrent en volume, passant de 17 à l'origine à plus de 4O. Les premiers quatre membres furent baptisés le 15 mars dans un canal, derrière le logement d'Elder et Soeur Pack. Depuis lors, il y a eu cinq baptêmes le 29 mars, quatre le 19 avril, deux le 10 mai et sept le 31 mai. Il y a 10 autres investigateurs dont les dates de baptême sont prévues pour les 21 et 28 juin. Ce sont tous des baptêmes d'adultes masculins qui détiennent maintenant la prêtrise.

L'assistance aux réunions de Sainte-Cène, s'est accrue, passant à plus de 70 avec une moyenne de 25 investigateurs présents. Le travail missionnaire s'est développé au-delà des capacités d'Elder et Soeurs Pack, qui, chargés d'établir une branche, doivent se débrouiller maintenant pour la maintenir et retenir ceux qui ont accepté l'évangile. Selon David W. Gingery, Président de la Mission Kingston-Jamaïca, une équipe d'Elders sera envoyée aussitôt que la paperasserie administrative d'immigration sera terminée.Les miracles arrivent tous les jours dans les îles Turks et Caicos a t-il ajouté. L'évangile restoré de Jésus-Christ fait son chemin parmi ceux, qui nombreux, souhaitent connaître la vérité.

(Publié par LDS Church News – Traduit par Angélique)

------------------------------------------------------------------------------
Conférence des Adultes Seuls organisée par le Pieu de Toulouse



News du 26 AU 28 Juin 2009

La religion pure enlève les obstacles

Une mère et son fils assis autour d' un feu de camp, le seul signe de civilisation est leur blouson Chevy. Après avoir vécu un mois dans un camion avec son fils de 5 ans, Debra réalise devrait mettre un peu d' ordre dans sa vie.
Son calvaire a commencé 5 ans plus tôt quand son mari l' a abandonné. Avec un jeune enfant à charge et sans travail, Debra a commencé à errer. Pendant les années qui ont suivi, elle a touché à la drogue, a survécu grâce aux services sociaux et a terminé sans domicile à Las Vegas, Nevada, recherchant un travail.


En 2006, Debra a commencé le long voyage pour retrouver la paix dans la vie.Elle a demandé à ses parents, qui vivaient en Utah, si elle pouvait venir habiter avec eux. Ils ont accepté à condition qu' elle reprenne ses études. Elle a accepté. Elle a eu son diplôme au collège de Provo en 2007 et a commencé à recherché du travail comme secrétaire médicale. Néanmoins, trouver du travail était plus difficile que d' étudier. Après avoir lutter sans succès pour trouver un travail, elle a été voir son évêque, qui la recommandé au bureau de l' aide à l' emploi de l' église.
Une fois intégrée, Debra s' est inscrit dans les ateliers de carrière enseignés par le bureau de l' aide à l' emploi de l' église qui l' a aidé dans ses démarches pour trouver un emploi et l' ont appris comment avoir un entretien efficace. Elle s' est mis au travail, s' est fixé des buts, elle a recherché des compétences qui l' aideraient non seulement à trouver du travail mais où elle pourrait se surpasser. L' équipe de l' aide à l' emploi l' a aidé à comprendre que c' était important d' avoir une bonne apparence professionnelle et l' ont procuré un costume afin qu' elle puisse ressembler à la secrétaire médicale qu' elle veut devenir.

Pendant qu' elle était au bureau de l' aide à l' emploi de l' église, Debra a appris à avoir des relations de confiance, particulièrement avec son entraîneur. Cette relation lui a donné confiance en elle, elle s' est libérée émotionnellement de sa grossièreté dû à ses nombreuses expériences difficiles. A travers cette relation, Debra a appris qui elle était, et comment ses barrières émotionnelles l' ont empêchées à atteindre son potentiel dans sa carrière.
En plus de cela, Debra est retournée à l' église, elle a accepté un appel à la société de secours et à la primaire. L' année dernière, elle est allée au temple accomplir les baptêmes pour les morts pour la première fois.

Les choses s'amèliorent pour Debra et dans sa carrière. Elle a commencé un travail temporaire comme secrétaire médicale pour quelques mois. Elle a un projet pour un travail permanent.
"Je suis plus heureuse aujourd'hui" dit elle. " j' ai des amis dans l' église. C 'est magnifique! L' année qui vient de passée fut la plus paisible de ma vie"
Hillary Jade Ashman, Services sociaux

(Publié par LDS Church News – Traduit par Marie D.)


---------------------------------------------------------------------------------
Moments missionnaires : les récompenses de tant d’efforts

Il y a quelques années, j’ai assisté à Draper, en Utah, à une réunion d’été de missionnaires de la mission japonaise. Une demoiselle japonaise voyant mon nom sur mon badge me demanda si j’étais l’Elder Nichols qui leur amena l’évangile. Ceci se passa il y a environ 50 ans mais quelques phrases ont suffit à reconnaître qui elle était.
En 1950, Joshie Noda était venue avec ses sœurs à notre leçon de l’école du dimanche à Kanazawa au Japon. Joshie, alors qu’elle n’avait que 14 ans à l’époque, paraissait être la chef de sa famille, composée alors de 4 filles et d’une mère veuve. Celle-ci était d’ailleurs une fervente bouddhiste et catégoriquement opposée à ce que ses filles aillent dans une église chrétienne. Cette opposition causa de la contention dans le foyer. Après des déchirements et des pleurs, Joshie persuada finalement sa maman de lui donner la permission de se faire baptiser.

Nous évoquions nos souvenirs assis sur un banc du pavillon du parc au point où nous en pleurions. Alors qu’elle me racontait sa conversion, je réalisais la lutte incroyable qu’elle a eu pour venir à l’église et d’y amener sa famille. Je n’aurais jamais deviné la lutte qui s’ensuivit, ni j’aurais pu imaginer les fruits qui viendraient du baptême de cette jeune fille de 14 ans.
La mère de Joshie, ainsi que ses trois sœurs, Kazue, Yuri et Atsuko, ont également été baptisé dans les années 50.

Après avoir servie une mission à Sapporo, Japon, Joshie étudia à BYU-Hawaï et ensuite à BYU, Provo. En 1961, elle se maria avec Lamar Walbeck à Idaho Falls, au temple d’Idaho. Une fois, Joshie avait envie d’étudier la musique mais sa situation financière ne lui permettait pas de payer les leçons. Cette ambition fut partiellement comblée car elle chanta pour le chœur du Tabernacle pendant 20 ans, entre 1976 et 1995.

Les services missionnaires et au temple furent les plus grandes contributions que la famille firent à l’église. En comptant la famille de Joshie et celles de ses sœurs, il y eu 15 enfants dont 9 servirent des missions. Certains des petits-enfants servent actuellement des missions.

L’une des sœurs, Kazue, a servi une mission au temple de Dallas, Texas, pendant des années. Citant une de ses lettres, Joshie écrivit : « Nous avons toutes servies des missions à plein-temps sauf Atsuko (sa santé était fragile et elle mourût bien des années plus tôt). Lorsque le temple de Tokyo ouvrit, ce fût le point fort de la vie de ma mère de devenir alors missionnaire au temple ; elle chérissait les temples. Lorsque je l’amenai pour qu’elle et son mari puissent être scellés à leur premier enfant, un fils qui ne vécu qu’un jour, dans le temple de Salt Lake, elle me dit avec une émotion profonde ‘J’ai l’impression d’être à la maison quand je suis dans le temple.’ »

Les missionnaires peuvent se demander ce qu’ils ont fait de bien dans ce laps de temps de service relativement court. C’est une joie de se rendre compte que certains de leurs efforts ont eu des résultats positifs.

Murray Nichols, 12ème paroisse de Kaysville, pieu de Crestwood, Kaysville Utah.


(Publié par LDS Church News – Traduit par Déborah)

-------------------------------------------------------------------------------
L’Evangile en un mot : « insensé »

« Et à moins qu'ils ne rejettent ces choses et ne se considèrent comme des insensés devant Dieu, et ne descendent dans les profondeurs de l'humilité, il ne leur ouvrira pas. (2 Néphi 9 : 42)


"Un insensé" est celui qui est déficient dans le sens du jugement, celui qui agit ou se comporte stupidement, une personne idiote, un nigaud (Oxford English Dictionary). "L’insensé dans la langue biblique, est une combinaison de perversité stupide et de rébellion contre Dieu et tout ce que les gens raisonnables signifie. Il est obstinément perverti, indocile, sciemment mauvais à son propre mal " (Dallas Willard, "la Conspiration Divine").

Les mots "insensé", "des insensés" et "sot" sont utilisés de nombreuses fois dans les saintes Ecritures , virtuellement toujours dans le sens négatif comme dans les définitions ci-dessus. Comment, alors, nous devons comprendre où il apparait très peu de temps, comme dans 2 Néphi 9:42, qu'il y a des circonstances dans lequel être un insensé est une bonne chose ? L'Apôtre Paul nous dit que "nous sommes des insensé pour l'amour de Christ" (1 Corinthiens 4:10).


Paul nous donne quelques conseils quant à l'utilisation du mot insensé dans un sens positif. "Ne laissez aucun homme se tromper. Si quelqu'un parmi vous pense être sage selon ce siècle, qu'il devienne fou afin de devenir sage. Car la sagesse de ce monde est folie devant Dieu » (1 Corinthiens 3:18-19). C'est ultérieurement clarifié dans le contexte de l'enseignement de Jacob dans 2 Nephi 9 Où il contraste aussi avec la fierté du monde comme reflété dans l'étude du monde, la sagesse et la richesse. "Oui, ils sont ceux qui désespèrent." À moins que nous ne jetions ces choses loin, et dans les yeux du monde seulement un imbécile jetterait de telles choses loin, pouvons nous descendre devant Dieu dans les profondeurs de l'humilité.

Paul savait où il a parlé. Quand il a appris aux philosophes à Athènes sur la Colline de mars, les hommes sages les plus savants et temporels de sa génération, "certains ont dit, que veut dire ce discoureur ?" Quoique certains crurent en Paul, il apparut qu'il se moquait de lui.(Actes 17:16-34).

Ce qui est clair est que les choses de Dieu et la connaissance des choses de Dieu ne peuvent pas se faire avoir par les outils de sagesse temporelle, le savoir et la richesse. En effet, les choses de Dieu et les choses du monde sont nécessairement en contradiction l'un avec l'autre et l'embrassement de la sagesse pieuse, la connaissance et l'abandon de notre attachement à la richesse temporelle, dans presque chaque circonstance, sera vue comme un insensé par ceux qui sont ancrés dans la sagesse du monde, le savoir et la richesse. De là, nous devons "jeter ces choses loin," et nous considérer comme des insensé afin que nous puissions vraiment "descendre dans les profondeurs de l'humilité. "
(Publié par MormonTimes – Traduit par Eliane)

News du 25 Juin 2009

Trois générations de saints en Italie

Mario Manzella était un jeune époux et un jeune père qui cherchait des réponses.
Mais, dit il tout à débuté quand il a commencé à prier Dieu, lui demandant pourquoi il ne ressentait rien quand il allait à l' église où il avait grandi. Un jour son attention fut attiré par l' étiquette que portaient des jeunes gens qui venaient régulièrement dans sa boulangerie.


" L' Eglise de Jésus Christ des Saints des Derniers Jours" pouvait il lire.
Il invita les missionnaires chez lui et Anna, son épouse, accepta de se joindre à la discussion. "Aussitôt qu' ils commencèrent à utiliser les Ecritures, Je reconnu qu' ils enseignaient la Vérité" se rappelle soeur Manzella 39 ans plus tard.
Elle fut baptisée le 4 Avril 1970 à Napples, la ville où elle a vécu toute sa vie. Son époux la suivi en 1976, ils sont ensuite allés à Bern en Suisse pour se faire sceller avec leur quatre enfants.
Non seulement les Manzella sont les membres les plus anciens de l' église en Italie, ils sont aussi le couple qui a le plus d' années de mariage. Dans la branche de Napoli on a fêté leur 50ième années d' anniversaire de mariage.


Vous pouvez rencontrer frère et soeur Manzella chaque dimanche aux réunions de l' église qui est tenu au rez de chaussé d' un bâtiment
au centre d' une étroite route tortueuse de Naples. Un balcon à l' arrière de cette chapelle qui sert pour tout offre une vue superbe du Mont Vésuse au loin.

La famille Manzella fait parti des 22,000 saints des derniers jours dispersés à travers l' Italie. Anna et Mario ont joint l' église quatre ans après que la première mission italienne fut installée à Florence dans le nord de Naples. L' église a été officiellement reconnue par le gouvernement italien en 1993. Il y a maintenant trois missions en Italie. Soeur Manzella dit : " Le but de la vie est dans la famille",et ajoute que l' évangile lui a apporté beaucoup de joie. Leur famille inclus maintenant plusieurs petits-enfants - une troisième génération est en train de grandir dans l' église.
Deux de leur filles font parti de la branche de Napoli avec la famille Manzella. Leur fille Angela , qui a rencontré son époux, Aldo Ariante,
quatre ans après son baptême fait parti de la branche avec son mari et ses trois enfants de 9 à 13 ans. La famille Ariante se sont mariés dans le temple de Bern en suisse en 1995.
Toute la famille est heureuse à propos de l' éventualité qu' il y aura un temple relativement plus proche de chez eux bientôt. Le temple de Rome, annoncé en Octobre 2008 nécessitera un voyage plus court et moins cher, permettant aux membres de se rendre au temple plus souvent.
Pour soeur Ariante, avoir l' évangile dans leur vie signifie "la chance d' être scellé à une famille, et la sécurité de savoir que l' on élève nos enfants dans les choses bonnes et vraies". Sa fille Alexa, 13 ans est Abeille dans l' organisation des jeunes filles. Elle dit qu' elle se sent différente de ses amis qui ne sont pas saints des derniers jours et cela l' a rend heureuse. "Je me sens bénie de pouvoir parlé librement avec mes parents et mes grands parents",dit elle. Parmi ses écritures correctement annotée, dont la couverture est décorée avec l' image du temple de Salt Lake City se trouve son écriture favorite D&A 68:6 : C' est pourquoi, prenez courage et ne craignez pas, car moi, le Seigneur, je suis avec vous..." Alexa trouve du réconfort dans cette promesse.
"Quand nous nous sentons seul" dit elle , "le Seigneur est avec nous. Quand je ne suis pas à côté de mes parents ou de mes êtres chers, je sais que je ne suis pas seule, et je me sens en sécurité.
Son grand père Manzella croit fermement dans le pouvoir de la prière et sur l' influence du Saint Esprit. Ses prières d' il y a 39 ans ont eu pour résultat d' avoir 20 nouveaux membres en Italie, toute sa postérité.
(Publié par LDS Church News – Traduit par Marie D.)



---------------------------------------------------------------------------------

Dédicace de la première chapelle en Croatie

Pendant une tournée qui l’a mené dans les cinq pays qui constituaient l’ex-Yougoslavie, Elder D. Todd Christofferson du collège des douze apôtres a dédicacé une chapelle à Zagreb, Croatie, la première dans ce pays, et la seconde dans les pays d’Europe centrale et orientale.

La dédicace a eu lieu le 24 mai, au cours d’une conférence de deux jours qui se tenait à Zagreb. Au cours de cette conférence, Elder Christofferson a lu à l’assemblée une lettre qui avait été rédigée par le Président Thomas S. Monson, qui avait béni et dédicacé le pays pour l’œuvre missionnaire et la proclamation de l’évangile en 1985. Dans cette lettre, Président Monson faisait part de son expérience qui avait eu lieu 25 ans auparavant, et exprimait son amour et son sa considération pour tout ce qui a été accompli en faveur de l’Eglise en Croatie. Il félicita également les membres pour leur nouveau bâtiment.

La chapelle a été construite dans une partie moderne de la ville, elle représente un symbole de la présence de l’église dans ce pays de 4,5 millions d’habitants, et de 457 membres de l’église.

Accompagné du président de la mission de Slovénie/Croatie David Hill, et de son épouse, Dana, Elder Cristofferson a visité d’autres villes, telles que Ljubljana, Slovenia, dans lesquelles il a pu s’adresser à quelques 150 membres et missionnaires. Il recommanda aux membres de l’église d’être des pionniers des temps modernes dans leur pays. Il a également été interviewé pour une radio et un journal de presse.

Président Christofferson a également visité Belgrade, en Serbie, le 26 mai. Il a pu s’adresser à quelques 70 membres qui venaient de différentes villes, en bus ou en train. Pour la plupart, c’était la première fois qu’ils pouvaient voir un apôtre du Seigneur. Le lendemain matin, en compagnie de Sladjan Mihajlovic, président du district de Beograd, Elder Christofferson a rencontré Bogoljub Sijakovic, ministre du culte de Serbie.

Elder Christofferson s’est ensuite rendu à Sarajevo, en Bosnie, où il a pu rencontrer l’ambassadeur des Etats-Unis en Serbie, Charles L. English. Un coin de feu s’est déroulé dans la maison de Rebecca et Jason Colvin. Frère Colvin travaille à l’ambassade américaine, et organise des réunions dominicales pour les américains stationnés à Sarajevo. Ce sont plus de 30 personnes et voisins qui assistent à ces réunions, y compris un ami de l’église originaire de Zadar, en Croatie.

C’était la première fois que les membres de l’église de Bosnie- Herzégovine ont eu l’occasion de se réunir ensemble en un seul endroit. On leur a rappelé qu’ils établissent les fondations pour que les missionnaires puissent amener l’évangile à cette Nation.

Avec la contribution de Kristijan Lepesic
(Publié par LDS Church News – Traduit par Cédric)




----------------------------------------------------------------------------------

Pensée du jour


Le chemin du disciple

« Nous vivons à une époque où beaucoup de gens se soucient de leur gagne-pain. Ils se soucient de l’avenir et doutent de leur capacité de résoudre les difficultés qu’ils rencontrent. Beaucoup ont eu des malheurs et connu la tristesse. Ils aspirent à un sens et à un but dans la vie.

Ces questions ont tellement d’importance que le monde n’est pas avare de nouvelles réponses à tous les problèmes que nous rencontrons. Les gens courent d’une nouvelle idée à la suivante, espérant trouver quelque chose qui répondra aux questions brûlantes qui les taraudes. Ils assistent à des séminaires et achètent des livres, des disques compacts et d’autres produits. Ils sont pris dans l’effervescence de la recherche de nouveautés. Mais, inévitablement, la flamme de chaque nouvelle théorie s’éteint, remplacée par une nouvelle solution « améliorée » qui promet de faire ce que les précédentes n’ont pas pu faire.

Ce n’est pas que ces options du monde ne contiennent pas d’éléments de vérité ; beaucoup en contiennent. Mais aucune n’apporte le changement durable que nous recherchons. Lorsque l’enthousiasme est tombé, le vide demeure tandis que nous recherchons la nouvelle idée suivante pour dévoiler les secrets du bonheur.
Par contre, l’Évangile de Jésus-Christ contient les réponses à tous nos problèmes. L’Évangile n’est pas secret. Il n’est ni compliqué, ni caché. Il peut ouvrir la porte menant au vrai bonheur. Ce n’est pas la théorie ou la proposition de quelqu’un. Il ne vient aucunement de l’homme. Il prend sa source dans les eaux pures et éternelles du Créateur de l’univers, qui connaît des vérités que nous ne pouvons absolument pas comprendre. Et, avec cette connaissance, il nous a donné l’Évangile, don divin, formule fondamentale du bonheur et de la réussite. »

Dieter F. Uchtdorf Deuxième conseiller dans la Première Présidence

News du 24 Juin 2009

Pourquoi des réserves de nourriture de toute façon

"Si vous êtes sans pain, de quelle sagesse pouvez-vous vous vanter et de quelle réélle utilité sont vos talents si vous ne pouvez subvenir à vos besoins et mettre de coté ces substances qui soutiennent la vie physique en prévision d'un temps de pénurie ? Si vous ne pouvez prendre soin de vos vies temporelles, comment vous attendez-vous à acquérir de la sagesse pour obtenir des vies éternelles ? " (Brigham Young, journal of Discourses, vol 8 p. 68)

-------------------------------

Il est clair, qu'il n'existe aucune période qui nous apporterait une plus grande tranquillité d'esprit hormis celle où nous disposerions d'une réserve de nourriture au foyer. L'inquiétude quant à la pandémie de grippe porcine qui est en train de prendre une tournure plus sérieuse, a motivé les autorités fédérales à recommander aux gens de constituer un surplus de deux semaines de nourriture, pour le cas où ils devraient rester confinés chez eux.

Les coupures de courant à long terme ainsi que les désastres à grande échelle ont démontré que les magasins d'alimentation n'étaient pas toujours une source fiable de nourriture. Dans de telles circonstances, détenir une réserve de nourriture contribue à la tranquillité de l'esprit, accordant aux gens et aux familles du temps pour se regrouper,mettre au point un plan pour améliorer les circonstances et même, partager avec les autres.

Dans le climat économique actuel, la perte d'emplois peut créer une tension énorme au sein des familles. Dans l'éventualité qu'il ne se passe longtemps avant de retrouver un emploi, l'idée de disposer d'une année entière de surplus de nourriture apparaît comme une bénédiction aux familles.
Les foyers sont ainsi capables d'utiliser leurs ressources financières réduites pour rembourser le prêt immobilier et payer les autres factures en dépensant très peu pour la nourriture en vivant sur les réserves qu'ils se sont constitués. L'idée de mettre en place des réserves de nourriture pour survivre dans les temps difficiles n'est pas nouvelle.

A l'époque de l'Ancien Testament, le pharaon égyptien a été averti, dans un songe, d'avoir à se préparer pour sept années de famine en engrangeant de la nourriture durant sept années d'abondance. Tout au long de l'histoire, les gens ont emmagasiné de la nourriture pour l'hiver, saison de rares sources de subsistance. Aujourd'hui, grâce aux avancées technologiques et de la navigation autour du monde, nous bénéficions toute l'année d'une grande variété de nourriture dans les supermarchés.

C'est facile d'oublier que nous ne sommes pas immunisés contre des périodes de difficultés personnelles où un stock de nourriture serait nécessaire. De telles préparations pourraient changer complètement notre façon de passer ces caps difficiles. Choisir une plus grande tranquillité de l'esprit dans les urgences, se conçoit AVANT que cela n'arrive, par la préparation. Collecter un surplus de nourriture dans nos "années d'abondance" est un investissement important.


(Publié par MormonTimes – Traduit par Angélique)

------------------------------------------------------------------------------
Vivre au travers des écritures

« Et un livre de souvenir fut tenu, et l'on y écrivit dans la langue d'Adam, car il était donné à tous ceux qui invoquaient Dieu d'écrire par l'esprit d'inspiration et ils apprirent à leurs enfants à lire et à écrire, ayant une langue qui était pure et sans corruption.
Adam fit cette prophétie sous l'inspiration du Saint-Esprit, et l'on tint une généalogie des enfants de Dieu. Ce fut le livre de la postérité d'Adam, disant : le jour où Dieu créa l'homme il le fit à la ressemblance de Dieu. » (Moïse 6 : 5-6, 8)

Un jour, comme j'étais occupé à réfléchir au sujet de l'attribution de l'histoire de la famille que j'ai sous tutelle, mes pensées se sont tournées vers Malachi et l'esprit d'Elijah qui a été rétabli sur la terre. Malachi a déclaré que le cœur des pères se tournerait vers leurs enfants et ensuite le cœur des enfants se tournerait vers leurs pères. La responsabilité première en incombait aux parents.
Comme j'ai considéré cela en écoutant les discussions sur la Perle de Grand Prix, Frère Joseph McConkie a cité Moïse 6:5, indiquant qu'un livre de souvenir a été gardé dans la langue d'Adam. Dans le verset 6 il a déclaré que par lui ils ont appris à leurs enfants à lire et écrire. Et dans le vers 8 on nous dit qu'une généalogie a été gardée pour les enfants de Dieu. J'ai pensé à moi, "Il y a la clef!" Il a illuminé mon esprit!

Aujourd'hui nous apprenons aux enfants à lire et écrire avec des manuels temporels, au lieu de l'orientation matérielle par la famille. Plusieurs en connaissent très peu, ou presque rien, au sujet de leurs grand-père et arrière-grand-père. J'ai décidé en moi même d'informer mes petits petits-enfants au sujet de leur héritage en créant des livres d'histoires, représentant leur propre parenté - ceux qui ont vécu auparavant.

J'espère qu'il cultivera leur amour pour eux et aidera à les inspirer par ces histoires et avoir le désir, quand assez âgé, ils utilisent leurs compétences en informatique pour découvrir et exécuter les ordonnances nécessaires dans le temple. Beaucoup de nos enfants n'ont pas la motivation pour faire ce travail parce qu'ils ne connaissent pas leurs ancêtres, qui étaient des anciennes personnes. Leur histoire à besoin d'être dite dans le language des enfants, les histoires des espoirs et des désirs de leurs ancêtres, leurs luttes et sacrifices comme ils ont appris à vivre Les principes de l'Évangile de Jésus Christ.

Il est absolument stimulant de trouver même un lambeau de preuve d'évidence de l'existence d'une autre âme appartenant à sa famille. Cela m'apporte la grande joie. L'exécution d'ordonnances au temple qui apporte la paix à l'âme au delà de toutes comparaisons. Je veux que ma famille éprouve cette paix qui dépasse toute la compréhension.

—Carmen Ursenbach Rich, paroisse de Sullivan Hollow 1st, Pieu de Ogden Utah Weber Heights

(Publié par LDS Church News – Traduit par Eliane)


-----------------------------------------------------------------------------
Un voyage organisé par le Pieu de Bruxelles

Le voyage 2009 est complet,
il partira le 7 juillet 2009 de Bruxelles !

Le voyage 2011 est ouvert à tous,
il partira le 26 septembre 2011 de Paris !

Voici le programme et les conditions.



News du 23 Juin 2009

Président Thomas S. Monson dédicace la bibliothèque de l’histoire de l’église

Président Thomas S. Monson, président de l’église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, dédicace aujourd’hui la nouvelle bibliothèque de l’histoire de l’église après 15 ans de planification et 4 ans de construction. Les membres de la première présidence et certains membres du collège des douze apôtres se sont joints à lui pour l’évènement devant des centaines de dirigeants locaux et des employés de l’église.

Dans la prière de dédicace, Président Monson a décrit le but de cette installation unique : « Dans cette magnifique construction, nous avons l’héritage du passé, les chances du présent et l’éclat du futur. »

Président Monson parla du même pupitre d’où il donna son premier discours de 2 minutes ½ dans sa jeunesse et d’où il présida en tant qu’évêque de l’église. « Chaque évêque a besoin d’un bosquet sacré où il peut se retirer pour méditer et pour rechercher des conseils. » Président Monson disait, « Le mien, lorsque j’étais jeune évêque, était précisément derrière ce pupitre dans notre chapelle. Je ne pourrais pas compter le nombre de fois où tard dans la nuit, dans l’obscurité, je marchais jusqu’à l’estrade. » Tapotant le pupitre, il ajouta « Je m’agenouillais et je partageais avec mon Père céleste toutes mes pensées, mes soucis et mes problèmes. Ces prières recevaient toujours des réponses d’une façon ou d’une autre. Pour moi, ce pupitre me rappelle des souvenirs d’expériences sacrées chères à mon cœur. »

Président Monson a dit que chacun de ceux rassemblés ce jour avait sa propre histoire ou des histoires similaires d’ancêtres montrant l’importance de garder des registres.
La dédicace d’aujourd’hui est l’aboutissement d’une semaine de visites à l’occasion de portes ouvertes où près de 12 000 employés de l’église, de personnes importantes et des membres du public ont pu voir des objets inestimables appartenant à l’église temporairement en exposition et visiter des zones comme le laboratoire de conservation et les coffres de conservation.

La bibliothèque de l’histoire de l’église emploie aujourd’hui 234 personnes comparé aux 10 personnes en 1900. Le terrain d’implantation de la bibliothèque a subi une transformation importante. Heber C. Kimball, premier conseiller de Brigham Young, était le premier propriétaire de ce terrain. A travers le temps, il s’y est construit des maisons, une école, une fabrique, le magasin d’un forgeron, une pharmacie, un café, un glacier, une académie de danse, un bowling, une agence de publicité et un centre de formation de missionnaires de l’église.
(Publié par LDS Newsroom – Traduit par Déborah V)

---------------------------------------------------------------------------------
Lund n' écrira pas le 10ième volume de "Work and the Glory"

Gerald N. Lund auteur émérite et autorité générale de l' église de Jésus Christ des Saints des Derniers Jours dit qu' il n' écrira pas le 10ième et dernier roman de la série "The Work and the Glory".

Il y a eu déjà neuf volumes publiés dans cette série populaire imaginaire, qui raconte l' histoire de la famille Steed d' un côté et de l' autre le développement du mormonisme. La famille a été convertie à cette foi dans les années 1800, et a voyagé avec les saints vers l' ouest.
Dans une vidéo de YouTube.com, Gérald N. Lund explique que même s'il avait l' intention d' écrire un livre qui raconte la suite de l' histoire de la famille Steed dans les temps modernes, l'histoire ne pouvait pas s' assembler.

Dans la préface du "Volume 9 : All is Well", Lund écrivait ses intentions de se surpasser avec le 10ième livre. Dans la vidéo de YouTube, il dit, " Je souhaiterai n'avoir pas dit cela".
Il a dit que son but en écrivant ces romans était de raconter l' histoire du rétablissement et en emportant ses personnages à Salt Lake Valley dans le volume 9, il estime qu 'il a accompli cela. Gerald N. Lund a écrit plusieurs autres livres de fiction, y compris la série de trois livres "Kingdom and Crown", et "Fire of the covenant", qui parlent des compagnies des charettes à bras Willie et Martin.

"En un sens, je ressens que "Fire of the Covenant" et "The Undaunted" (qui sera publié en Août) sont la suite de "The Work and the Glory"," a-t-il dit.
(Publié par MormonTimes – Traduit par Marie D.)

-------------------------------------------------------------------------------
Embellir Grenoble
3e édition de 'Mains Serviables' à la Bastille

Pour la troisième année consécutive, les membres de la paroisse et de la branche de Grenoble se sont retrouvés au pied du Téléphérique de la Bastille pour le désormais traditionnel nettoyage environnemental du site.Traditionnel mais cependant différent puisque cette année, l'équipe 'Mains Serviables' avait été sollicitée pour intervenir au lendemain du 2e festival ‘Lumières sur la Bastille’. ........

(Article soumis par Maithé Pichon – Retrouvez l’article au complet en cliquant sur ce lien)

News du 22 Juin 2009

Une news spéciale ce lundi - Les médias voient de rares trésors historiques lors de leur visite à la nouvelle bibliothèque de l’histoire de l’église




Après 15 ans de planification, 4 ans de construction et 1 million d’objets bougés, Elder Marlin K. Jensen de l’Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours plaça le dernier d’entre eux sur l’étagère de la nouvelle librairie de l’histoire de l’église devant les médias locaux. Elder Jensen, historien et greffier de l’église, expliqua que ce dernier objet faisait parti des 100 albums appartenant à Président David O. McKay. « Ce sont des archives personnelles enrichies de photos, lettres et de notes de journal commentant ses voyages en tant qu’apôtre en 1921 aux quatre coins du monde. »
Le tour du monde d’Elder McKay le fit voyager plus de 88 000 km (55 000 miles) dans des pays comme l’Australie, la France, l’Angleterre, l’Italie, la Suisse, les îles Samoa, la Palestine, l’Inde et l’Egypte pour y sonder les missions de l’église. Une des photographies montre Elder McKay en Egypte accompagné de Hugh J. Cannon, tous les deux assis sur des chameaux devant le fameux Sphinx. Le petit-fils de Président McKay, Alan Ashton, rejoignit Elder Jensen lorsque le journal fut placé dans l’une des caves d’archives de la bibliothèque de l’histoire de l’église. (…)

L’un des aspects notable de cette nouvelle bibliothèque est certainement le fait qu’elle soit construite pour l’accessibilité des visiteurs. Le bâtiment de l’ancien département de l’Histoire de l’Eglise était fait de façon à être plus des archives internes, a dit Steve Olsen, gérant de l’histoire de l’église. « L’église s’engage à préserver l’histoire et à la rendre accessible et utile aux membres et à tous ceux qui sont intéressés par l’histoire de l’église. » dit Olsen. « C’est la première fois dans l’histoire de celle-ci, en 179 ans, que nous avons un bâtiment dédié au public dans ce but… C’est vraiment significatif. »

(Publié par LDS Newsroom - traduit par Déborah Vincent)

-----------------------------------------------------------------------------
Une recette spéciale pour la soirée familiale….
« Les petits pains de la Lion House »

Pour 24 pains environ

Ingrédients :
- 250 ml d’eau chaude -2 cups d’eau chaude
- 160 ml de lait écrémé en poudre - 2/3 cup de lait écrémé en poudre
- 14 gr de levure - 2 cuil. à soupe de levure
- 50 gr de sucre - ¼ cup de sucre
- 12 gr de sel - 2 cuil. à café de sel
- 76 gr de beurre - 1/3 cup de beurre
- 1 œuf - 1 œuf
- 700 gr de farine - 5 à 5 ½ cups de farine

Dans un grand saladier, mélanger l’eau chaude et le lait en poudre jusqu’à ce que le lait se soit dissout. Ensuite, ajouter la levure puis le sucre, le sel, les matières grasses, l’œuf et 2 tasses de farine.

Mélanger au mixeur en vitesse réduite jusqu’à ce que le mélange soit homogène et collant puis augmenter la vitesse et mixer pendant 2 minutes. Arrêter le mixeur et ajouter 2 tasses de farine puis mixer en vitesse réduite jusqu’à obtenir à nouveau une pâte homogène, puis augmenter la vitesse et mixer pendant 2 minutes. La pâte va se durcir et il va peut-être falloir la sortir pour continuer à la travailler dans le saladier à la main. Ajouter environ ½ tasse de farine et mixer. (Vous pouvez mixer ou la travailler à la main). La pâte doit être molle, pas trop collante et non ferme. (Il est possible que vous n’ayez pas besoin de toute la quantité de farine).

Verser environ 1 cuillère à soupe d’huile végétale sur toute la surface du saladier. Tourner la pâte dans le saladier pour qu’elle soit recouverte entièrement d’huile. (Ceci aidera la pâte à ne pas se dessécher). Couvrir de film alimentaire et laisser reposer dans un lieu chaud jusqu’à ce que la pâte double.

Saupoudrer une planche à découper ou le plan de travail de farine et y déposer la pâte. Elle est maintenant prête pour l’aplatir à coup de poing, la rouler et la découper selon la forme et la taille désirées. Les petits pains de la Lion House sont en forme d’escargot d’une épaisseur de 15 cm.

Placer sur une plaque graissée ou recouverte de papier sulfurisé. Laisser monter dans un endroit chaud jusqu’à ce que la pâte double (environ 1 à 1 ½ heure). Faire cuire 15-20 minutes à 190°C (375°F) ou jusqu’à ce qu’ils soient dorer selon votre goût. Avec un pinceau, répartir du beurre fondu pendant que les petits pains sont chauds.

Bon appétit !

(Recette soumise par Déborah Vincent)

News du 20 et 21 Juin 2009

Paternité : pourquoi les papas comptent tellement

La fête des pères qui approche ainsi que la perte soudaine de mon beau-père m’ont incité à réfléchir profondément. Il serait plus juste de parler de remise en cause, en fait. On dirait vraiment qu’il y a toujours des choses à apprendre, et particulièrement en ce qui concerne la paternité lorsqu’elle bat à son plein.
Quand les enfants sont jeunes, tout a l’air plus facile : jouez avec eux, et ils pensent que vous êtes le meilleur, agissez comme eux, et les voilà qui rient et qui gloussent pour la journée. Vos blagues sont les plus amusantes et vos aventures les plus intéressantes. Il semble que vous ne pouvez pas leur nuire, du moment que vous leur démontrez votre amour et passez beaucoup de temps avec eux.
Alors que mon fils ainé va rentrer au lycée et commencer le séminaire, je m’interroge sur un certain nombre de sujets :

· Est-ce que je fais tout ce qu’il faut pour le préparer à cette vie ?
· Est-ce que je lui enseigne l’amour de l’évangile, le service, et le respect pour les femmes ?
· A-t-il conscience de la valeur du travail, et de l’importance de l’éducation ?
· Est-ce que je lui montre comment être digne de la prêtrise ?

Ralph Waldo Emerson a dit un jour : « Vos actions parlent si fort que je n’entends pas ce que vous dites ». J’ai un témoignage ferme de l’importance d’être modèle dans son foyer. Il y a quelques années, j’ai commencé ma carrière en tant que psychologue. J’ai eu alors l’occasion de travailler avec des jeunes qui venaient du sud de Los Angeles. Ces adolescents (de 13 à 17 ans) avaient appartenu à des bandes et sortaient de maison de correction. Avant de réintégrer la société, ils séjournaient dans un centre d’insertion, et je leur apportais des conseils individuels ainsi qu’une thérapie de groupe.

J’ai trouvé très surprenant qu’aucun de ces adolescents n’avait eu de modèle correct de paternité dans sa vie. Certains des pères de ces jeunes étaient morts, d’autres en prison, ou tout simplement absents. D’autres ne savaient pas qui étaient leur père, et ceux qui en avaient un n’avait pas de communication avec lui.

Cela s’est produit avant que j’aie moi-même des enfants, mais cela a laissé en moi une impression marquante. Sans la connaissance du plan de salut, sans la compréhension qu’ils avaient eux aussi, un père dans les cieux qui les aimait et qui veillait sur eux, ils étaient complètement perdus. Pas de perspective, pas d’amour paternel, pas d’ambition. Je me souviens leur demander quels étaient leurs plans pour l’avenir. La réponse, qui fût des plus tristes pour moi, était quasiment la même pour chacun des jeunes : « quand j’aurais 25 ans, je serais mort, ou bien en prison ».

Notre responsabilité, en tant que père, ne s’achève pas en même temps que l’acte de procréation, ni même avec la naissance, ou même la fin du mariage. Pas même quand ils ont eu leur bac, ont finis leur cursus universitaire, ou bien qu’ils soient mariés. La relation que nous avons avec nos enfants est éternelle, et nous avons le devoir de construire un lien indestructible. Pour cela, il nous faut faire preuve d’amour inconditionnel, d’acceptation, de gentillesse aussi bien en paroles qu’en actions, de la compassion et de la compréhension. Les enfants ont également de recevoir des bisous, d’êtres pris dans les bras, et d’une affirmation quotidienne de l’importance qu’ils ont pour nous et pour leur père céleste. Nous devons leur enseigner plus particulièrement qu’ils sont e valeur infinie, car ils sont Ses fils et Ses filles. Il nous les a confié pour une raison déterminée, et à a cause de cela, il n’y a pas de place pour l’échec. Il n’ »y a pas de plus grand appel dans la vie que d’être papa, ou d’être père !

Bonne fête des pères, à vous tous pères et grand-pères. Que notre engagement de laisser un héritage d’amour soit renouvelé, afins que nos fils puissent s’appuyer un jour sur notre exemple, et deviennent des pères encore meilleurs que nous l’avons été, à l’égard de leurs propres enfants.
(Publié par MormonTimes – Traduit par Cédric)
-------------------------------------------------------------------------------
La prière, la faculté de réfléchir vite ont déjoué l' attaque des pirates

Michael Perry de la marine marchande de la paroisse Riverview, pieu de Brandon en Floride, ne s' imaginait pas en embarquant dans le Maersk Alabama pour un voyage de routine de 3 mois de l' est Afrique à Mombasa que le voyage serait terrible.
La mer était calme en ce mercredi fatidique, le 8 Avril, mais à peu près à 300 milles de la côte de Somalie le navire a été attaqué par des pirates. Le capitaine et 3 autres membres de l' équipage furent capturés sur le pont. Un dangereux jeu de chat et souris s'ensuivit.

Quand frère Perry entendit les mots "les pirates sont à bord" il a immédiatement rassemblé autant de membres de l' équipage que possible et il les a mis en sécurité loin de la salle des machines. Maintenant que l' équipage était en sécurité et entendant que les pirates avaient pris le pont, frère Perry controla le navire depuis le pont à la salle des machines.Il neutralisa aussi les machines et mit l' electricité hors de service plongeant le navire dans une obscurité complète.
Pendant ces 12 heures d' épreuves avec les pirates à bord, frère Perry armé d' un canif, captura un pirate qui eux avaient des fusils.

Un plan fut élaboré pour échanger le pirate capturé contre le capitaine du navire. Pendant ce temps les membres de l' équipage, ainsi que l' officier de marine Shane Murphy travaillèrent pour remettre le navire en service.
Les préparations furent fait pour co ordonné l' échange. Quand tout fut prêt, un petit bateau s'est mis le long du navire pour l' échange. Pendant que le capitaine regagnait le navire, le pirate capturé descendait dans le petit bateau par une échelle de L' Alabama.
Néanmoins le plan ne réussit pas. Les membres de l' équipage de l' Alabama ont poursuivi les pirates avec vigilance jusqu' à ce qu' un navire de la U. S. Navy arrive. En fin de compte le capitaine fut libéré quelques jours plus tard.

Frère Perry a utilisé sa foi pour garder son calme pendant tout ce temps sur le navire. "Pendant cette épreuve" dit-il "je comptais sur mes relations avec Notre Père Céleste, avec mon sauveur Jésus-Christ et avec le Saint Esprit. Toute l' expèrience fut une prière de 33 heures".
En rentrant chez lui, frère Perry était émotionnellement et physiquement épuisé. Il trouva sa maison détruite et son jardin dévasté. Il fit appel à ses frères visiteurs, qui en quelques heures, réunirent un groupe de membres pour venir l' aider. Ils nettoyèrent la maison et le jardin.
"cette espèrience m'avais mis à plat et c' était merveilleux de voir les autres s' occupaient de moi" dit frère Perry. En retour il a offert son temps et ses talents en étant volontaire pour servir à l' hopital générale de Tampa pendant le week end. " Pour être béni, il nous faut aussi bien donner de soi que de recevoir" a-t-il dit.

Frère Perry retournera travailler en Juillet. Pendant son rétablissement de l' épreuve de sa dernière affectation, il souhaiterait faire un voyage à New York suivant la route prise par les premiers membres de l' église à Ohio, visitant les sites historiques de l' église en route.
(Publié par LDS Church News – Traduit par Marie D.)

------------------------------------------------------------------------------

News du 19 Juin 2009

Une statue de charrette à bras en Norvège

Les descendants d’un sculpteur font don d’une œuvre d’art au musée
OTTESTAD, Norvège

La statue ‘Des pionniers en charrette à bras’ (‘Handcart Pioneers’), connue de la plupart des membres de l’église de Jésus-Christ des saints des derniers jours et des visiteurs de Temple Square à Salt Lake City fait maintenant partie de l’exposition permanente d’un musée national en Norvège. Cette statue est une réplique en bronze de la version originale de 1926 sculptée par le norvégien saint des derniers jours Torleif S. Knaphus (1881-1965). Les descendants de ce sculpteur donnèrent cette statue pour partager avec leur pays d’origine l’une de ses œuvres les plus encensées.

L’inauguration de la mise en place de la statue fut le 7 juin au musée norvégien des émigrants à Ottestad, à 2 heures au nord de la capitale de Norvège, Oslo. Plus de 200 personnes se sont joints aux neuf représentants de l’Organisation de la Famille Knaphus en provenance d’Utah pour assister à l’évènement. Les représentants locaux dont les dirigeants de la ville et de la communauté, la présidence de la mission norvégienne d’Oslo, la présidence du pieu d’Oslo et d’autres dirigeants de l’église ainsi que des membres étaient présents.

L’œuvre d’art représente une famille de jeunes convertis de l’église représentative de tous ceux qui, entre 1856 et 1860, ont voyagé à partir de la fin de la voix de chemin de fer en ouest américain, dans l’Iowa et Nebraska jusqu’à la vallée du lac salé. Près de 3 000 saints des derniers jours ont fait ce périple divisé en dix compagnies de pionniers poussant des charrettes à bras. La septième compagnie était principalement composée de personnes scandinaves.
Après enquête du ministère norvégien de l’art et de la religion lors de ce don potentiel à la Norvège, l’organisation représentante de la famille fut informée du but et de la mission du musée norvégien des Emigrants à Ottestad. Le musée fait des recherches sur l’histoire et le style d’émigration des Norvégiens à travers le monde. Il récolte et préserve également les bâtiments historiques et les œuvres d’arts et encourage les recherches à travers des publications, des expositions, lectures et autres médias.

Une partie de l’exposition se situe à l’extérieur du musée permettant de présenter des fermes reconstituées et des bâtiments érigés par des colonisateurs norvégiens lors de l’implantation en Amérique. Il semblait donc que cet emplacement était idéal pour cette charrette à bras des pionniers mormons et était d’un intérêt certain puisque le sculpteur est né en Norvège.
La statue ‘‘Des pionniers en charrette à bras’ est située dans une clairière en demi-cercle le long du chemin entre la partie principale du musée et une reconstitution d’une église Luthérienne de 1897 qui était construite en Norvège.

Président Lynn J. Poulsen de la mission norvégienne d’Oslo disait de ce nouvel ajout : « Nous anticipons beaucoup de questions sur l’église lorsque les gens verrons cette exposition et méditerons les raisons des premières émigrations de Norvégiens. »
Nils Rohne, le maire d’Ottestad, était également à la cérémonie et expliqua qu’au début de l’implantation de l’église dans le pays, celle-ci n’était pas reconnue comme église chrétienne et ses membres en étaient persécutés ce qui explique pourquoi il y eu tant d’émigration jusqu’en Amérique.
(Publié par LDS Church News – Traduit par Déborah)

---------------------------------------------------------------------------------
Une membre parle de l’évangile comme d’une aide dans le rôle de parent

« Bien que le fait d’être parent ne soit pas une tâche aisée, cela est plus facile avec l’évangile » a dit Joselyn Akana, lauréate 2009 de la jeune mère de l’année à Hawaii.
Sœur Akana a connu l’évangile il y a maintenant 11 ans, par l’intermédiaire de Brandyn, son mari. Après s’être familiarisé avec l’évangile, la perspective et les priorités de soeur Akana ont changé. Le fit d’être mère et une épouse dans son foyer comptait plus que sa carrière de joueuse de volleyball. Son changement d’orientation a été payant, reconnaît-elle, et pour elle, la maternité est l’appel le plus noble.

« Je pense que cela est un don et un privilège » dit-elle. Le fait de considérer la maternité de cette perspective aide les mères à prendre un meilleur soin de leurs enfants, et d’en tirer ainsi une joie plus grande, remarque t-elle.
La famille Akana compte trois enfants : Braelyn, 9 ans, Keonilei, 7 ans, et Tausilinau’u, 5 ans. Quand Braelyn a eu 9 ans, frère Akana fît la remarque qu’elle avait déjà passé le cap de la moitié de son séjour permanent avec sa famille. Soeur Akana s’est alors demandé si les enseignements inculqués à ses enfants étaient suffisants pour les aider à être autonomes et à faire de bons choix, une fois grands. Sœur Akana précisa que l’évangile est un soutien, parce que précisément, il apporte de la paix, ainsi qu’une perspective réelle.

« Je me sens aidée lorsque je peux ressentir une ancre dans l’évangile, pour aider ma famille » dit-elle. « Je me sens tellement chanceuse d’avoir l’évangile pour m’aider ».
L’évangile lui permet de se souvenir e ce qui est réellement important, à avoir plus de patience, et à faire preuve d’amour envers ses enfants, même quand elle se sent énervée. Selon elle, ce qui est important dans le fait d’être mère, c’est de se souvenir de ce à quoi une mère modèle doit dire et faire. La clé de la maternité, dit elle, c’est de faire preuve de patience, et de se reposer sur l’évangile afin de recevoir l’inspiration nécessaire.
« c’est un travail difficile, mais quelqu’un doit pourtant le faire » dit-elle « si je ne le fais pas, quelqu’un d’autre s’en chargera à ma place ».

Ces commentaires sont extrait d’un article sur toute les femmes qui ont été élues maman de l’année, ou jeune mère de l’année dans les différents Etats des Etats-Unis.
(Publié par LDS Church News – Traduit par Cédric)

----------------------------------------------------------------------------------
Fête de la Primaire du Pieu de Lyon

Cette année, le thème de la Fête annuelle de la Primaire du Pieu de Lyon qui s’est tenue le samedi 30 mai 2009 était « Les Héros du Livre de Mormon ». Un spectacle avait été préparé par les Primaires des différentes unités du Pieu mettant en scène les grandes histoires du Livre de Mormon et ses prophètes.

Denis Pierre Cuche, Evêque de la Paroisse d’Ecully
« Nous avons ressenti un esprit spécial ce samedi en voyant nos enfants incarner les héros du Livre de Mormon. Tous avaient endossé des habits colorés, magnifiques, pour ressembler aux hommes et femmes qui ont vécu il y a si longtemps sur le continent américain. Nous avons découvert des acteurs talentueux à travers des films et des présentations chantées, dansées et théâtralisées. Ils nous ont fait revivre avec enthousiasme ces fresques historiques connues de tous. Et surtout, il y avait un esprit fort qui témoignait que ces aventures, au-delà de leur intérêt historique, étaient de puissants témoignages que Dieu aime ses enfants, qu’il a parlé aux hommes de partout et de tous temps et qu’il a envoyé son fils bien aimé. Voir tous ces jeunes enfants en costume parler et témoigner de ces grands prophètes et de ces hommes et femmes de grande foi a touché toutes les personnes présentes ».

Sylvie et José Siles
« Ce spectacle a permis aux enfants de s’identifier à ces héros du Livre de Mormon. Il y a eu des moments très forts comme les deux mille guerriers, le capitaine Moroni et son étendard de la liberté ou Joseph Smith recevant les plaques d’or. Ce spectacle m’a permis de me replonger dans le Livre de Mormon et m’a donné envie de toujours rester ferme et ancrée dans la foi comme ces héros ».
« En tant que père, voir ses enfants être aussi enthousiasmés par le Livre de Mormon et ce qu’il représente me rassure. Cette jeune génération est prête à prendre la relève ».
La présidence de Primaire de Pieu a ensuite offert à chaque enfant un Livre de Mormon, dédicacé par le Président de Mission, Frère Peterson, et a invité tous les enfants présents à lire seuls et en famille chaque jour le Livre de Mormon et à partager ce trésor de connaissance et de vérité.
Article soumis par Pascale Vincent, Paroisse d’Ecully


------------------------------------------------------------------------------

Les toutes dernières annonces du Pieu de Bruxelles (Cliquez sur ce lien)

News du 17 Juin 2009

La vie après la vie

Au récente funérailles d' un homme âgé, une femme qui suivait le cortège a remarqué que les mormons ne sont pas des gens attachés au cimetière.
Cela ne fut pas dit d' une manière méprisante. Certainement les membres de l' église visitent les tombes de leurs êtres chers disparus. Ils les décorent pour la Toussaint et pour les occasions spéciales aussi fréquemment que les autres le font.
Et ils pleurent la perte de leurs êtres chers disparus, comme conseillé dans les écritures, "vous vivrez ensemble dans l' amour, de sorte que vous pleurerez la perte de ceux qui meurent...D&A 42:45


Parmi les saints des derniers jours, peu sont tourmentés par les cimetières. "Cela est le résultat de la paix intérieure et la compréhension que très peu ont dans le monde" a fait observer la femme. En effet, parmi les plus importantes doctrines restaurées sur la terre dans cette dispensation, les mormons ont la connaissance du plan de salut, ainsi que les détails de la vie après la vie.


Le Livre de Mormon déclare clairement, "Or, en ce qui concerne l' état de l' âme entre la mort et la résurrection: voici, il m' a été révélé par un ange que les esprits de tous les hommes, dès qu 'ils quittent ce corps mortel, oui, les esprits de tous les hommes, qu 'ils soient bons ou mauvais, sont ramenés auprès de ce Dieu qui leur a donné la vie."Alma 40:11
Mais l' évangile restaurée va plus loin que les compréhensions de base. Non seulement la mort n' est pas la fin de notre existence, mais la mortalité lui-même est un état nécessaire dans notre progression éternelle. Nous avons vécu avant notre naissance. Dans une glorieuse vision à Moïse le Seigneur a révélé la place de l' homme dans le cosmos.

"Et j' ai créé des mondes sans nombres ; et je les au également créés dan un dessein qui m' est propre, et je les ai créés par le Fils, qui est mon Fils unique."Moïse 1:33
Et pourquoi a t il fait cela? "Car voici mon oeuvre et ma gloire réaliser l' immortalité et la vie éternelle de l' homme".Moïse 1:39

Le plan de l' immortalité et la vie éternelle inclut la famille avec un lien éternel parmi ceux qui s' aiment ici sur la terre.Le Seigneur a révélé à Joseph Smith,"Et cette même sociabilité qui existe parmi nous ici existera parmi nous là-bas, seulement elle sera accompagnée de gloire éternelle, gloire dont nous ne bénéficions pas maintenant".D&A 130:2.Elder Russell M. Nelson du collège des douze a dit:" Nous pensons souvent à la mort comme prématurée ou tragique. Mais la mort, comme la naissance fait parti de la vie.Les écritures nous disent que " qu' il n' était pas opportun que l' homme fût racheté de cette mort temporelle, car cela détruirait le grand plan du bonheur. Alma 42:8. Retourner à Dieu à travers le passage de la mort est une joie pour ceux qui aiment Dieu. ( "Nous sommes enfants de Dieu", conférence générale d' Octobre 1998; L' ensign, Novembre 1998).

Quand on a reçu les précieuses vérités de la Restauration, la tristesse de la mort devient plus une tristesse pour la perte de la présence de l' être aimé. La foi et les révélations modernes font disparaître nos doutes et nous aident à remplacer notre chagrin par la promesse d' un avenir plus heureux - celui qui durera pour toujours.

Considéré ensemble, ces vérités changent le point de vue d' un membre de l' église sur la tombe. Non seulement cela nous rappelle nos êtres chers et les merveilleux moments passés ensemble, mais cela nous rappelle l' espoir d' une vie éternelle heureuse dans le futur.
(Publié par LDS Church News – Traduit par Marie)


------------------------------------------------------------------------------

Pensée du jour

Les alliances divines produisent des chrétiens forts

« Les alliances divines produisent des chrétiens forts. J’exhorte chacun de vous à se qualifier pour les ordonnances de la prêtrise et à recevoir toutes celles qu’il peut, puis à respecter fidèlement les promesses qu’il a faites par alliance. Dans les moments de détresse, que vos alliances soient primordiales et que votre obéissance soit sans défaut. Alors vous pourrez demander avec foi, sans douter, ce dont vous avez besoin et Dieu vous répondra. Il vous soutiendra tandis que vous travaillez et veillez. En son temps et à sa manière il vous tendra la main en disant : « Je suis là. »

Je témoigne que dans l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours se trouve l’autorité de la prêtrise pour administrer les ordonnances par lesquelles nous pouvons faire des alliances avec notre Père céleste au nom de son saint Fils. Je témoigne que Dieu tiendra les promesses qu’il vous a faites si vous respectez les alliances que vous avez faites avec lui : Il vous bénira d’« une bonne mesure, serrée, secouée et qui déborde » (Luc 6:38). Il fortifiera votre foi et la rendra parfaite. Par son Saint-Esprit, il vous remplira d’un pouvoir divin. Je prie pour que vous ayez toujours son Esprit pour vous guider et vous déli-vrer du besoin, de l’anxiété et de la détresse. Je prie pour que, par vos alliances, vous deveniez un instrument puissant et bénéfique entre les mains de celui qui est notre Seigneur et notre Rédempteur. Au nom de Jésus-Christ.”

D. Todd Christofferson du Collège des douze apôtres

News du 16 Juin 2009

Le voyage des Apôtres en Europe finit avec la visite des saints de Grande Bretagne et d’Irlande

Président Uchdorf et Elder Neil L.Andersen, avec d’autres dirigeants de l’Eglise ont visité le royaume uni à la fin d’un voyage qui les a conduit parmi des assemblées de saints en Ukraine, en Russie et en Angleterre

Pour de nombreux membres de l’Eglise en Angleterre, cela a été une occasion unique d’écouter en direct un membre de la première présidence, un apôtre.
Président Uchdorf était accompagné de son épouse, Harriet. Il y avait elder Neil L.Andersen du collège des douze apôtres et son épouse, Kathy. Il y avait également Cheryl C.Lant, présidente générale de la primaire, et Ann M. Dibb, seconde Conseillère dans la présidence générale de la primaire.

Parlant à la chapelle de Hyde Park au cœur de Londres le dimanche, Président Uchtdorf, deuxième conseiller dans la première présidence a encouragé les mormons anglais et irlandais à « aller vers tous avec amour et sollicitude » ajoutant « c’est le pouvoir de l’Evangile, pratiquer ce que nous prêchons. »

Président Uchtdorf a utilisé l’exemple du Gulf Stream, le courant océanique qui apporte de la douceur aux iles britanniques. « L’Evangile de Jésus Christ a un pouvoir plus grand que le Gulf Stream. Il réchauffe les cœurs, il réchauffe les nations, il bénit et réchauffe les familles et les personnes. Il a le grand pouvoir de faire grandir non seulement les palmiers mais également les vies et les familles, nos futurs, si seulement nous l’embrassons. »

Il a rendu hommage aux pionniers venus de Grande Bretagne et d’Irlande qui ont aidé à poser les fondations de l’Eglise et en ont payé le prix par leur consécration . « Vous êtes un peuple mervelleux et important. Vous êtes appréciés dans le monde entier car dans l’histoire de l’Eglise votre peuple a béni l’Eglise d’une façon merveilleuse et que vous êtes toujours sur le bon chemin. »
« vous êtes une congrégation de saints forte et merveilleuse dans le royaume uni et l’Irlande. C’est merveilleux d’être avec vous. »
(Publié par MormonTimes – Traduit par Marie-Catherine)

------------------------------------------------------------------------------
Le premier pieu en Mongolie de l’Eglise de Jésus-Christ des Saints des derniers jours sera créé en juin

Des élèves mongoliens venant de la capitale Ulaanbaatar et étudiants à BYU-Hawaï viennent tout juste d’apprendre la nouvelle concernant la croissance de l’église dans leur pays d’origine. A travers plusieurs courriels et coups de fils, ils ont découvert que la première présidence et le collège des douze apôtres ont approuvé la création du premier pieu en Mongolie. Ceci ne serait qu’une question de semaines.

Gombo Chuluun, étudiant en première année en ‘gestion de business international’, a dit « Je ne peux pas vous dire à quel point j’étais heureux en entendant la nouvelle. Nous pourrons enfin avoir un patriarche, des évêques, des paroisses en Mongolie et toutes les bénédictions qui vont avec l’organisation d’un pieu. Je suis reconnaissant d’avoir l’évangile dans ma vie et surtout des missionnaires plein de foi et des membres qui ont travaillé si dur pour qu’on puisse bénéficiés d’un pieu. »

D’après les informations de l’église, le nombre de membres en Mongolie est actuellement de 8 444 et selon le site ldschurchgrowth.blogspot.com, 10 % de ces membres sont d’anciens missionnaires. Elder Jackson, missionnaire âgé actuellement en Mongolie, a fait passer ce message aux anciens missionnaires :

« C’est une grande bénédiction pour la Mongolie mais également une grande responsabilité. Le nouveau pieu et les paroisses qui le constituent auront besoin de membres engagés et surtout de forts dirigeants. Les anciens missionnaires ont été formés et préparés pour devenir des dirigeants. Nous prions pour que vous soyez une force pour votre pieu et votre paroisse ou pour votre branche et district, et que vous accepterez tous les appels que le Seigneur vous donnera… ‘ Car Sion doit croître en beauté et en sainteté ; ses frontières doivent être élargies, ses pieux doivent être fortifiés ; oui, en vérité, je vous le dis : ‘Sion doit se lever et revêtir ses habits d’apparat’.’ (D&A 82 : 14) Le Seigneur a grandement béni la Mongolie. Maintenant, que chacun d’entre nous fasse sa part pour construire Sion en ce lieu si spécial. »

Toute dernière nouvelle :
La nation d'Asie du nord de la Mongolie a maintenant son premier pieu de Sion. Le dimanche 7 Juin, Elder Donald L. Hallstrom de la présidence des soixante-dix a organisé le pieu de l'ouest d'Ulaanbaatar en Mongolie.

(Publié par Kealakai BYU – Traduit par Déborah)

---------------------------------------------------------------------------------
Une pensée venant des Ecritures

« Adam tomba pour que les hommes fussent, et les hommes sont pour avoir de la joie ».

2Néphi 2:25

« C' est la seule et unique chance que nous ayons de mener une vie dans la condition mortelle », a dit président S. Monson pendant la conférence de Novembre 2008. « Plus longtemps nous vivons, plus nous nous rendons compte qu' elle est brève. Les occasions viennent, et puis c' est fini. Je crois que parmi les plus grandes leçons que nous devons apprendre pendant ce bref séjour sur la terre il y celles qui nous aident à distinguer ce qui est important de ce qui ne l' est pas. Je vous supplie de ne pas laisser les choses les plus importantes passer à côté de vous pendant que vous faites vos plans pour cet avenir illusoire et inexistant où vous aurez le temps de faire tout ce que vous voulez faire. Au lieu de cela, trouvez de la joie pendant le voyage - maintenant. »

« J' adore les comédies musicales et l'une de mes préférées a été écrite par le compositeur américain Meredith Wilson et est intitulée « The Music Man ». Le professeur Harold Hill, l'un des personnages principaux de la comédie, lance un avertissement que je vous transmets. Il dit : « Si vous empilez beaucoup de demains, vous vous apercevrez que vous avez collectionné beaucoup d' hiers vides ».
« Mes frères et soeurs, il n' y a pas de demains à se rappeler si nous ne faisons pas quelques chose aujourd' hui. »

(Publié par LDS Church News – Traduit par Marie)

News du 15 Juin 2009- La soirée familiale

Nous publions une idée pour votre soirée familiale chaque lundi. Nous espérons que ces idées vous serons utiles et vous aiderons avec cette merveilleuse opportunité.

Célébration de tous les Pères


Chant d’ouverture: « Le retour de papa » (Recueil pour les enfants # 110) - Paroles


Prière d'ouverture: Enfant
Leçon: Maman

« Célébrons nos Pères »
Demandez à votre famille ce qu’est le rôle d’un père et laissez-les répondre. Demandez-leur quand est la fête des Pères. Dites-leur que la vie quotidienne d'un Père est d’être un Père et que cela ne prend pas fin durant la fête des pères.
Quelles sont certaines choses que votre père fait tous les jours pour votre famille ? A quoi pensez-vous quand vous pensez à votre père ? Quelle est la chose préférée qu’il fait pour vous ?
Qui d'autre pourrait être considéré comme un Père dans votre famille? (Grand-père, Père céleste, le père de la paroisse, et ajouter toute autre personne qui se rapporte à votre famille.)
Discutez de ce qui fait de chacun de ces individus des Pères de tous les jours de l'année et pas seulement le jour de la fête des Pères. Discutez de la façon dont vous pouvez rendre chacun de ces Pères heureux chaque jour.

Voici quelques idées :
Père Céleste
Apprenez à respecter les commandements de Père céleste en écoutant les conseils de vos parents et les instructions de vos enseignants. Priez à Père céleste souvent. Il est réel et il vous aime. Évitez les tentations. Satan est aussi réel, et il peut vous inciter à faire des choses qui vous rendrons malheureux.

Père-Papa
Peu de choses plaisent davantage a un père que d'avoir un fils ou une fille, qui n’est pas égoïste, qui aime aider et être agréable, ainsi qu’aimant envers son prochain. Apprenez à travailler dur, à bien étudier, et bien jouer. Quand un père de famille est heureux, cela l'aide à devenir une meilleure personne.

Père de la Paroisse (Evêque)
En plus de sa propre famille, un évêque a la responsabilité pour le bien-être d'une grande famille ; tous les membres de sa paroisse. Une autre responsabilité importante de l'évêque est de prendre soin et l'entretien du bâtiment de l’Eglise. Une partie de l'argent versé à l'évêque en tant que contribution à l'Eglise, est utilisé pour l’électricité et la chaleur du bâtiment et pour payer pour de nombreuses autres fournitures nécessaires. L'évêque est particulièrement reconnaissant quand nous traitons le bâtiment de l’Eglise avec respect et quand nous prenons soin des fournitures. Souvenez-vous que c’est vraiment la maison du Seigneur, un endroit qui doit être acceptable pour le Seigneur et un lieu où l'on peut adorer dans la paix et la sécurité.


Chantez ensemble:
« Mon Papa » (Recueil pour les enfants # 111) - Paroles

Activité: Préparez une carte pour chaque « Père » dans votre vie que vous aimez et faites-leur savoir combien vous les aimez tous les jours de l'année.


Chant de clôture:
« Un heureux foyer » (Recueil pour les enfants # 104) - Paroles


Prière: Papa

N’oubliez pas de faire un plan pour vous assurez que papa aura une bonne fêtes des père…

Bonne soirée familiale !